Vendredi 3 août

A 18h, Eglise de Montcabrier

Révisons nos classiques

HAYDN

Quatuor à cordes opus 20 n°2

ONSLOW

Quintette à cordes opus 38 "La balle

Entracte

BEETHOVEN

Trio opus 70 n°1 "Les esprits"


Et sinon, quand est-ce qu'on mange ?
Le marché aux producteurs vous attend à la sortie du concert : à vous confits, frites et glaces !
Eiichi Chijiiwa
violon

Eiichi Chijiiwa

violon

Né en 1969 à Tokyo, Eiichi Chijiiwa commence le violon et le piano à l'âge de cinq ans. Après des études musicales à l'Université Nationale des Beaux-Arts et de la Musique de Tokyo, il bénéficie d'une bourse du gouvernement français et entre au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris. Elève de la classe de Pierre Doukan, il obtient les Premiers prix de violon et de musique de chambre à l'unanimité. Il poursuit ensuite ses études en cycle de perfectionnement dans la classe d'Olivier Charlier. Il a également travaillé avec Philippe Hirschhorn, Jean Sulem et Walter Levin.

Il participe en tant que soliste et en formation de musique de chambre à de nombreux festivals (Berlin Festwochen, Ars Musica à Bruxelles, Musica à Strasbourg, Cervantino au Mexique, Kuhmo en Finlande, Présence à Paris, Orangerie de Sceaux). Il est également membre du quatuor Thymos.

Eiichi Chijiiwa a créé le Concerto pour violon de Marc-André Dalbavie avec l'Orchestre national de France sous la direction de Lothar Zagrosek au festival de Donaueschingen, et avec l'Orchestre de Paris sous la direction de Christoph Eschenbach au Théâtre de Châtelet. Ce concerto a fait l'objet d'un enregistrement live par le label naïve.

Depuis février 1998, Eiichi Chijiiwa est deuxième violon solo de l’Orchestre de Paris. 
Il joue un violon d'Omobono Stradivari "Freiche" de 1740.

David Braccini
violon
David Braccini

violon

Après des études musicales au conservatoire de Bastia, David Braccini intègre le Conservatoire Supérieur de Paris-CNR où il obtient une médaille d’or à l’unanimité.

Bientôt, sa passion pour la musique de chambre l’amène à créer son propre ensemble et il fonde le Quatuor Hölderlin, tout en suivant l’enseignement du Quatuor Isaye. Il se perfectionne auprès de Margarita Karafilova au conservatoire de Lausanne et remporte un Premier prix de virtuosité.

Il est membre du European Union of Chamber Orchestra de 1996 à 2000. Il collabore avec aussi bien avec les ensembles Harmonia Nova ou Le Banquet dont il est violon solo, qu’avec l’Orchestre de chambre Pélléas ou l’ensemble 2E2M. Il est membre permanent de l’Orchestre de Paris depuis avril 2008. Il fonde à cette même période Classik Ensemble dont il est son violon solo et directeur musical. Il est membre de Travelling Quartet depuis 2011

Marie Poulanges
alto

Marie Poulanges

alto

C’est en 1993 que Marie Poulanges est admise au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et débute ainsi trois années de cours dans la classe de Jean Sulem. Elle y obtient en 1996 un 1er prix d'alto à l'unanimité ainsi qu’un 1er prix de musique de chambre .

De 1998 à 2000 elle prolonge ses études avec un cursus de perfectionnement en classe de quatuor à cordes alors qu’elle est déjà membre de l’Orchestre de Paris depuis 1997. Ces années de formations lui permettront de travailler avec les plus grands chambristes du moment comme les musiciens du quatuor Borodine, du quatuor Hagen, du quatuor Alban Berg, du quatuor Lasalle et du quatuor de Tokyo.

Elle partage aujourd'hui ses activités musicales entre l'Orchestre de Paris, ses 3 enfants, les concerts en tant que chambriste et tout un tas de projets liés à la musique ! En effet, son amour de la musique la pousse régulièrement à travailler auprès du jeune public, en écrivant des spectacles (7 concerts destinés aux plus jeunes réalisés avec l’Orchestre de Paris depuis 2012). Ses expériences musicales l’ont menée également à l'enseignement avec une collaboration de 4 ans sur le projet DEMOS, qui est un dispositif d’enseignement collectif de la musique auprès d’enfants issus de milieux défavorisés.

Depuis 2008, motivée par son goût de la transmission et désireuse de ne pas réserver les concerts aux saisons culturelles des grandes villes, elle est la directrice artistique du festival "le 8 de Montcabrier" qui rassemble chaque été dans le Lot, à la campagne, de très nombreux et talentueux musiciens autour de concerts de musique de chambre.

Thomas Duran
violoncelle
Thomas Duran

violoncelle

Membre de l'Orchestre de Paris depuis 2009, Thomas Duran est de ces musiciens que la passion de la musique a toujours nourri et porté. Son parcours brillant, ponctué de deux mentions TB à l'unanimité au CNSMDP (classes de Ph. Muller et P.L. Aimard), de diverses bourses et prix internationaux, de concerts sur instrument d'époque, de créations, d’enregistrements et de concerts au sein des Ensemble Contemporain, Alternance et Court-Circuit, l'a conduit à occuper dès l'âge de 23 ans la place de Premier violoncelle solo de l'Orchestre de l'Opéra de Bordeaux.

Cultivant sa curiosité et son éclectisme, il développe des projets aussi variés que l'élaboration d'un festival en Bourgogne avec la violoncelliste Pauline Bartissol, une série de concerts au Grand Théâtre de Bordeaux pour les 300 ans de la mort du violoncelliste bordelais Jean-Baptiste Barrière, un disque remarqué en sonate avec son partenaire privilégié Nicolas Mallarte autour des compositeurs marqués par la Première Guerre Mondiale, un autre autour des 40 études de Popper avec 19 collègues sous l'impulsion de Raphael Pidoux, des ateliers-concerts sur Beethoven, sur Faure, ou l'influence de la Première Guerre Mondiale sur la création musicale, des concerts de musique de chambre avec ses collègues de l'Orchestre mais aussi avec Pierre Foucheneret, Marc Coppey, Marie Chilemme, Julien Dieudegard, Nicolas Dautricourt, Betrand Chamayou, Denis Pascal...

Cet engagement musical a trouvé son prolongement naturel dans l'enseignement, qu'il a la chance de pouvoir dispenser depuis 2011 au CRR de Paris et dans le cadre du Pôle Supérieur Paris-Boulogne.

Stanislas Kuchinski
contrebasse

Stanislas Kuchinski

contrebasse

Stanislas Kuchinski commence ses études musicales à Douai où il obtient les prix de piano, harmonie et contrepoint. Il entre ensuite au CNSM de Paris où il étudie la contrebasse avec Jean-Marc Rollez, ainsi que la musique de chambre et la pédagogie, il obtient le 1er prix de contrebasse à l’unanimité ainsi que le certificat d’aptitude aux fonctions de professeur de contrebasse.

Parallèlement à son apprentissage en orchestration et direction d’orchestre, il joue ensuite dans diverses formations orchestrales (Opéra de Paris, orchestre philharmonique de Radio-France, ensemble intercontemporain..) ou en musique de chambre (groupe « les trilles du diable » avec Nemanja Radulovic, Richard Galliano sextet..) et enseigne successivement au CRR de Cergy-Pontoise et au CRD de Bourges.

Stanislas Kuchinski est actuellement contrebassiste titulaire de l’orchestre de Paris, basé à la philharmonie de Paris, il enseigne la contrebasse au CRR de Paris et dirige l’orchestre symphonique du conservatoire de Châtillon. Il continue à jouer régulièrement dans des formations lui offrant de jouer dans des styles de musique différents comme les "Trilles du diable" ou le Sirba octet. Il réalise également de nombreux travaux d’orchestration et d’arrangement.

Morgane
Fauchois-Prado

piano
Morgane Fauchois-Prado

piano

Morgane Fauchois-Prado a étudié au Conservatoire de Paris, notamment auprès de Georges Pludermacher et Christian Ivaldi, et a brillamment obtenu ses Prix de piano, musique de chambre et accompagnement vocal. Elle fut également l'élève de Dominique Merlet à Genève, jusqu'à l'obtention d'un Diplôme de soliste.

Elle se produit régulièrement en concert auprès de chanteurs ou en musique de chambre, notamment à l'Opéra Garnier, à la Cité de la Musique ou à l'Auditorium du Louvre.

Passionnée par le répertoire lyrique, elle mène actuellement une carrière de chef de chant qui la conduit à l'Opéra national de Paris, au Théâtre des Champs-Élysées, aux festivals de Salzbourg et Aix-en-Provence, aux opéras de Lyon, Amsterdam, Anvers, Tel Aviv… Elle collabore régulièrement avec des chanteurs tels que Natalie Dessay ou Béatrice Uria-Monzon, et a récemment travaillé avec Rolando Villazón, Renée Fleming et Bryn Terfel.

Samedi 4 août

A 19h, Eglise de Montcabrier

Au gré des vents

BACH

Suite française n°2

RAVEL

Tombeau de Couperin pour quintette à vents
(Arr. Johns)

RAVEL

Tombeau de Couperin pour piano seul :
Forlane et Toccata

POULENC

Sextuor pour vents et piano


Et sinon, quand est-ce qu'on mange ?
L’équipe du festival vous concocte un apéritif dînatoire accompagné de quelques bis surprises… !
Vicens Prats
flûte

Vicens Prats

flûte

Né en Catalogne (Espagne), Vicens PRATS est admis au CNSM de Paris dans la classe de Michel Debost, Jean-Pierre Rampal, Alain Marion et Christian Lardé, obtenant des 1ers prix à l’unanimité de flûte et de musique de chambre. Par la suite il sera lauréat des Concours Internationaux de Kobe (Japon) et du concours "Maria Canals" de Barcelone. Il est depuis 1991 Premier Flûte Solo à l’Orchestre de Paris.

Depuis 2001, il est professeur à l’Ecole Supérieure de Musique de Barcelone (ESMUC) ainsi qu’à l’Ecole Normale de Musique de Paris. Il est également fondateur de "l’Orquestra de Flautes de Barcelona" et président de l’"Association des Flûtistes d’Espagne".

En 2005 Vicens Prats a reçu le grade de chevalier de l’ordre des arts et des lettres.

En Avril 2014 il a eu l’immense plaisir d’avoir un enfant prénommé Marius avec Marie Poulanges, directrice du festival.

Gildas Prado
hautbois

Gildas Prado

hautbois

Gildas Prado étudie au Conservatoire de Paris où il obtient un Premier prix de hautbois à l'unanimité, suivi d'un cycle de perfectionnement. Il entre ensuite au Mahler Chamber Orchestra en qualité de hautbois solo, puis il est membre de l'Orchestre philharmonique du Luxembourg et de l'Orchestre symphonique de Bâle ; depuis 2002, il est cor anglais solo à l'Orchestre de Paris.

Il joue également au sein de diverses formations telles que l'Orchestre du Festival de Budapest, l'Orchestre du Capitole de Toulouse, l'Orchestre Révolutionnaire et Romantique… ainsi que de nombreux concerts de musique de chambre.

Pierre Rougerie

cor

Pierre Rougerie

cor

Après ses études au Havre, Pierre intègre le CNSM de Lyon dans la classe de Michel Garcin-Marrou. Il joue avec le concert impromptu (quintette à vent) pendant 2 ans, puis se dirige vers la pratique orchestrale. Il est membre, depuis sa création, de l'orchestre Les Siècles. Il est régulièrement invité à collaborer avec les orchestres français et les orchestres sur instruments d'époques (musiciens du louvre, insula orchestra, la petite symphonie...) Pierre enseigne depuis 4 ans au CRD de Nevers.

Yannick Mariller

basson

Yannick Mariller

basson

Yannick Mariller commence ses études musicales à Mâcon et Chalon- sur-Saône, où il est très vite attiré par le basson. Il poursuit sa formation dans la classe de Régis Poulain au CRR de Rueil-Malmaison (Premier prix à l’unanimité avec félicitation du jury en 1995, puis Prix d’excellence à l’unanimité en 1996).

Il entre en 1997 au CNSMD de Paris dans la classe de Gilbert Audin puis en 2002 accomplit le cycle de perfectionnement en musique de chambre avec pour professeurs Michel Moraguès, David Walter et Jens McManama.` En 2001, il remporte avec le quintette Armaïti le 1er prix du Concours international de quintette à vent Henri Tomasi à Marseille.

Outre TM+ ses activités professionnelles se partagent entre plusieurs formations éclectiques et complémentaires : l’Orchestre de Chambre Pelléas, l’ensemble Fa7, au sein duquel il pratique la musique contemporaine, l’improvisation collective, et le théâtre ; la compagnie Les Brigands dirigé par Loïc Boissier ; mais aussi le Paris Mozart Orchestra et Musica Nigella.

Yannick Mariller participe régulièrement à la vie des orchestres français tels que l’Orchestre National de France, l’Orchestre du Philharmonique de Radio France, l’Orchestre de l’Opéra National de Paris, l’Orchestre d’Auvergne, les Dissonnances...

Junca Salada Codina
clarinette

Junca Salada Codina

clarinette

Juncal SALADA CODINA est née en 1993 à Manlleu (Barcelone). Elle débute ses études de clarinette à l’âge de 7 ans. Elle a étudié à Barcelone avec Isaac Rodríguez, où elle obtient les plus hautes qualifications, puis au CRR de Nice dans la classe de perfectionnement de Michel Lethiec. Actuellement et depuis 2015, elle étudie au CNSM de Paris avec Philippe Berrod et Jerôme Comte.

Passionnée par l’orchestre, elle est actuellement membre du GMJO (Gustav Mahler Jugendorchester), elle a été membre également du JONDE (Orchestre National des Jeunes de l’Espagne) et a participé à l’Académie du MCO (Mahler Chamber Orchestra) en Allemagne. Elle est invitée par des orchestres tels que l’Orchestre de Paris, l’Opéra de Limoges ou encore l’Orchestre National de Lorraine.

Elle se passionne également pour la musique de chambre, dont elle explore surtout le répertoire et les sonorités en formation clarinette-piano. Elle a eu l’opportunité de jouer dans plusieurs festivals en Espagne et France, par exemple à La Folle Journée de Nantes, où elle a partagé scène avec le flûtiste Philippe Bernold. Elle collabore habituellement avec l’Ensemble Calliopée.

Lauréate de plusieurs concours dans les catégories musique de chambre et soliste, elle a interprété le concerto pour clarinette et orchestre de Mozart comme soliste, notamment à l’Opéra de Nice.

Elle a reçu les conseils d’éminents clarinettistes tels que Yehuda Gilad, Andreas Sundén, Yves Didier, Laura Ruiz ou encore Karl Leister.

Juncal a reçu des bourses au jeune talent, tels que la bourse Yamaha Music Foundation of Europe, de la Fondation Tarrazi ou encore de la Fondation Legs-Jabès.

Morgane
Fauchois-Prado

piano

Morgane Fauchois-Prado

piano

Morgane Fauchois-Prado a étudié au Conservatoire de Paris, notamment auprès de Georges Pludermacher et Christian Ivaldi, et a brillamment obtenu ses Prix de piano, musique de chambre et accompagnement vocal. Elle fut également l'élève de Dominique Merlet à Genève, jusqu'à l'obtention d'un Diplôme de soliste.

Elle se produit régulièrement en concert auprès de chanteurs ou en musique de chambre, notamment à l'Opéra Garnier, à la Cité de la Musique ou à l'Auditorium du Louvre.

Passionnée par le répertoire lyrique, elle mène actuellement une carrière de chef de chant qui la conduit à l'Opéra national de Paris, au Théâtre des Champs-Élysées, aux festivals de Salzbourg et Aix-en-Provence, aux opéras de Lyon, Amsterdam, Anvers, Tel Aviv… Elle collabore régulièrement avec des chanteurs tels que Natalie Dessay ou Béatrice Uria-Monzon, et a récemment travaillé avec Rolando Villazón, Renée Fleming et Bryn Terfel.

Dimanche 5 août

A 19h, Eglise de Montcabrier

Le 8 fait son cinéma

MONTEVERDI

Prologue et Toccata d’Orféo

MOZART

Quatuor K465 "les dissonances", Allegro

LIGETI

Ricercata n°2

MENDELSSOHN

Trio avec piano n°2, Scherzo

BERG

Suite lyrique, Andante amoroso

SCHUMANN

Quintette avec piano, Allegro brillante

LIGETI

Quatuor n°1, extrait

PURCELL

Didon et Enée, "When I am laid in earth"

BRUCCKNER

Symphonie n°7, Adagio

MOZART

Symphonie n°41 "Jupiter"


Et sinon, quand est-ce qu'on mange ?
A la pause, le repas est servi sur la place du village !

SAINT-SAENS

Assassinat du Duc de Guise

GERSHWIN

Un américain à Paris (arr.T.Duran)

Eiichi Chijiiwa
violon

Eiichi Chijiiwa

violon

Né en 1969 à Tokyo, Eiichi Chijiiwa commence le violon et le piano à l'âge de cinq ans. Après des études musicales à l'Université Nationale des Beaux-Arts et de la Musique de Tokyo, il bénéficie d'une bourse du gouvernement français et entre au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris. Elève de la classe de Pierre Doukan, il obtient les Premiers prix de violon et de musique de chambre à l'unanimité. Il poursuit ensuite ses études en cycle de perfectionnement dans la classe d'Olivier Charlier. Il a également travaillé avec Philippe Hirschhorn, Jean Sulem et Walter Levin.

Il participe en tant que soliste et en formation de musique de chambre à de nombreux festivals (Berlin Festwochen, Ars Musica à Bruxelles, Musica à Strasbourg, Cervantino au Mexique, Kuhmo en Finlande, Présence à Paris, Orangerie de Sceaux). Il est également membre du quatuor Thymos.

Eiichi Chijiiwa a créé le Concerto pour violon de Marc-André Dalbavie avec l'Orchestre national de France sous la direction de Lothar Zagrosek au festival de Donaueschingen, et avec l'Orchestre de Paris sous la direction de Christoph Eschenbach au Théâtre de Châtelet. Ce concerto a fait l'objet d'un enregistrement live par le label naïve.

Depuis février 1998, Eiichi Chijiiwa est deuxième violon solo de l’Orchestre de Paris. 
Il joue un violon d'Omobono Stradivari "Freiche" de 1740.

David Braccini
violon
David Braccini

violon

Après des études musicales au conservatoire de Bastia, David Braccini intègre le Conservatoire Supérieur de Paris-CNR où il obtient une médaille d’or à l’unanimité.

Bientôt, sa passion pour la musique de chambre l’amène à créer son propre ensemble et il fonde le Quatuor Hölderlin, tout en suivant l’enseignement du Quatuor Isaye. Il se perfectionne auprès de Margarita Karafilova au conservatoire de Lausanne et remporte un Premier prix de virtuosité.

Il est membre du European Union of Chamber Orchestra de 1996 à 2000. Il collabore avec aussi bien avec les ensembles Harmonia Nova ou Le Banquet dont il est violon solo, qu’avec l’Orchestre de chambre Pélléas ou l’ensemble 2E2M. Il est membre permanent de l’Orchestre de Paris depuis avril 2008. Il fonde à cette même période Classik Ensemble dont il est son violon solo et directeur musical. Il est membre de Travelling Quartet depuis 2011

Marie Poulanges
alto

Marie Poulanges

alto

C’est en 1993 que Marie Poulanges est admise au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et débute ainsi trois années de cours dans la classe de Jean Sulem. Elle y obtient en 1996 un 1er prix d'alto à l'unanimité ainsi qu’un 1er prix de musique de chambre .

De 1998 à 2000 elle prolonge ses études avec un cursus de perfectionnement en classe de quatuor à cordes alors qu’elle est déjà membre de l’Orchestre de Paris depuis 1997. Ces années de formations lui permettront de travailler avec les plus grands chambristes du moment comme les musiciens du quatuor Borodine, du quatuor Hagen, du quatuor Alban Berg, du quatuor Lasalle et du quatuor de Tokyo.

Elle partage aujourd'hui ses activités musicales entre l'Orchestre de Paris, ses 3 enfants, les concerts en tant que chambriste et tout un tas de projets liés à la musique ! En effet, son amour de la musique la pousse régulièrement à travailler auprès du jeune public, en écrivant des spectacles (7 concerts destinés aux plus jeunes réalisés avec l’Orchestre de Paris depuis 2012). Ses expériences musicales l’ont menée également à l'enseignement avec une collaboration de 4 ans sur le projet DEMOS, qui est un dispositif d’enseignement collectif de la musique auprès d’enfants issus de milieux défavorisés.

Depuis 2008, motivée par son goût de la transmission et désireuse de ne pas réserver les concerts aux saisons culturelles des grandes villes, elle est la directrice artistique du festival "le 8 de Montcabrier" qui rassemble chaque été dans le Lot, à la campagne, de très nombreux et talentueux musiciens autour de concerts de musique de chambre.

Thomas Duran
violoncelle

Thomas Duran

violoncelle

Membre de l'Orchestre de Paris depuis 2009, Thomas Duran est de ces musiciens que la passion de la musique a toujours nourri et porté. Son parcours brillant, ponctué de deux mentions TB à l'unanimité au CNSMDP (classes de Ph. Muller et P.L. Aimard), de diverses bourses et prix internationaux, de concerts sur instrument d'époque, de créations, d’enregistrements et de concerts au sein des Ensemble Contemporain, Alternance et Court-Circuit, l'a conduit à occuper dès l'âge de 23 ans la place de Premier violoncelle solo de l'Orchestre de l'Opéra de Bordeaux.

Cultivant sa curiosité et son éclectisme, il développe des projets aussi variés que l'élaboration d'un festival en Bourgogne avec la violoncelliste Pauline Bartissol, une série de concerts au Grand Théâtre de Bordeaux pour les 300 ans de la mort du violoncelliste bordelais Jean-Baptiste Barrière, un disque remarqué en sonate avec son partenaire privilégié Nicolas Mallarte autour des compositeurs marqués par la Première Guerre Mondiale, un autre autour des 40 études de Popper avec 19 collègues sous l'impulsion de Raphael Pidoux, des ateliers-concerts sur Beethoven, sur Faure, ou l'influence de la Première Guerre Mondiale sur la création musicale, des concerts de musique de chambre avec ses collègues de l'Orchestre mais aussi avec Pierre Foucheneret, Marc Coppey, Marie Chilemme, Julien Dieudegard, Nicolas Dautricourt, Betrand Chamayou, Denis Pascal...

Cet engagement musical a trouvé son prolongement naturel dans l'enseignement, qu'il a la chance de pouvoir dispenser depuis 2011 au CRR de Paris et dans le cadre du Pôle Supérieur Paris-Boulogne.

Stanislas Kuchinski
contrebasse

Stanislas Kuchinski

contrebasse

Stanislas Kuchinski commence ses études musicales à Douai où il obtient les prix de piano, harmonie et contrepoint. Il entre ensuite au CNSM de Paris où il étudie la contrebasse avec Jean-Marc Rollez, ainsi que la musique de chambre et la pédagogie, il obtient le 1er prix de contrebasse à l’unanimité ainsi que le certificat d’aptitude aux fonctions de professeur de contrebasse.

Parallèlement à son apprentissage en orchestration et direction d’orchestre, il joue ensuite dans diverses formations orchestrales (Opéra de Paris, orchestre philharmonique de Radio-France, ensemble intercontemporain..) ou en musique de chambre (groupe « les trilles du diable » avec Nemanja Radulovic, Richard Galliano sextet..) et enseigne successivement au CRR de Cergy-Pontoise et au CRD de Bourges.

Stanislas Kuchinski est actuellement contrebassiste titulaire de l’orchestre de Paris, basé à la philharmonie de Paris, il enseigne la contrebasse au CRR de Paris et dirige l’orchestre symphonique du conservatoire de Châtillon. Il continue à jouer régulièrement dans des formations lui offrant de jouer dans des styles de musique différents comme les "Trilles du diable" ou le Sirba octet. Il réalise également de nombreux travaux d’orchestration et d’arrangement.

Vicens Prats
flûte

Vicens Prats

flûte

Né en Catalogne (Espagne), Vicens PRATS est admis au CNSM de Paris dans la classe de Michel Debost, Jean-Pierre Rampal, Alain Marion et Christian Lardé, obtenant des 1ers prix à l’unanimité de flûte et de musique de chambre. Par la suite il sera lauréat des Concours Internationaux de Kobe (Japon) et du concours "Maria Canals" de Barcelone. Il est depuis 1991 Premier Flûte Solo à l’Orchestre de Paris.

Depuis 2001, il est professeur à l’Ecole Supérieure de Musique de Barcelone (ESMUC) ainsi qu’à l’Ecole Normale de Musique de Paris. Il est également fondateur de "l’Orquestra de Flautes de Barcelona" et président de l’"Association des Flûtistes d’Espagne".

En 2005 Vicens Prats a reçu le grade de chevalier de l’ordre des arts et des lettres.

En Avril 2014 il a eu l’immense plaisir d’avoir un enfant prénommé Marius avec Marie Poulanges, directrice du festival.

Gildas Prado
hautbois

Gildas Prado

hautbois

Gildas Prado étudie au Conservatoire de Paris où il obtient un Premier prix de hautbois à l'unanimité, suivi d'un cycle de perfectionnement. Il entre ensuite au Mahler Chamber Orchestra en qualité de hautbois solo, puis il est membre de l'Orchestre philharmonique du Luxembourg et de l'Orchestre symphonique de Bâle ; depuis 2002, il est cor anglais solo à l'Orchestre de Paris.

Il joue également au sein de diverses formations telles que l'Orchestre du Festival de Budapest, l'Orchestre du Capitole de Toulouse, l'Orchestre Révolutionnaire et Romantique… ainsi que de nombreux concerts de musique de chambre.

Pierre Rougerie

cor

Pierre Rougerie

cor

Après ses études au Havre, Pierre intègre le CNSM de Lyon dans la classe de Michel Garcin-Marrou. Il joue avec le concert impromptu (quintette à vent) pendant 2 ans, puis se dirige vers la pratique orchestrale. Il est membre, depuis sa création, de l'orchestre Les Siècles. Il est régulièrement invité à collaborer avec les orchestres français et les orchestres sur instruments d'époques (musiciens du louvre, insula orchestra, la petite symphonie...) Pierre enseigne depuis 4 ans au CRD de Nevers.

Yannick Mariller

basson

Yannick Mariller

basson

Yannick Mariller commence ses études musicales à Mâcon et Chalon- sur-Saône, où il est très vite attiré par le basson. Il poursuit sa formation dans la classe de Régis Poulain au CRR de Rueil-Malmaison (Premier prix à l’unanimité avec félicitation du jury en 1995, puis Prix d’excellence à l’unanimité en 1996).

Il entre en 1997 au CNSMD de Paris dans la classe de Gilbert Audin puis en 2002 accomplit le cycle de perfectionnement en musique de chambre avec pour professeurs Michel Moraguès, David Walter et Jens McManama.` En 2001, il remporte avec le quintette Armaïti le 1er prix du Concours international de quintette à vent Henri Tomasi à Marseille.

Outre TM+ ses activités professionnelles se partagent entre plusieurs formations éclectiques et complémentaires : l’Orchestre de Chambre Pelléas, l’ensemble Fa7, au sein duquel il pratique la musique contemporaine, l’improvisation collective, et le théâtre ; la compagnie Les Brigands dirigé par Loïc Boissier ; mais aussi le Paris Mozart Orchestra et Musica Nigella.

Yannick Mariller participe régulièrement à la vie des orchestres français tels que l’Orchestre National de France, l’Orchestre du Philharmonique de Radio France, l’Orchestre de l’Opéra National de Paris, l’Orchestre d’Auvergne, les Dissonnances...

Junca Salada Codina
clarinette

Junca Salada Codina

clarinette

Juncal SALADA CODINA est née en 1993 à Manlleu (Barcelone). Elle débute ses études de clarinette à l’âge de 7 ans. Elle a étudié à Barcelone avec Isaac Rodríguez, où elle obtient les plus hautes qualifications, puis au CRR de Nice dans la classe de perfectionnement de Michel Lethiec. Actuellement et depuis 2015, elle étudie au CNSM de Paris avec Philippe Berrod et Jerôme Comte.

Passionnée par l’orchestre, elle est actuellement membre du GMJO (Gustav Mahler Jugendorchester), elle a été membre également du JONDE (Orchestre National des Jeunes de l’Espagne) et a participé à l’Académie du MCO (Mahler Chamber Orchestra) en Allemagne. Elle est invitée par des orchestres tels que l’Orchestre de Paris, l’Opéra de Limoges ou encore l’Orchestre National de Lorraine.

Elle se passionne également pour la musique de chambre, dont elle explore surtout le répertoire et les sonorités en formation clarinette-piano. Elle a eu l’opportunité de jouer dans plusieurs festivals en Espagne et France, par exemple à La Folle Journée de Nantes, où elle a partagé scène avec le flûtiste Philippe Bernold. Elle collabore habituellement avec l’Ensemble Calliopée.

Lauréate de plusieurs concours dans les catégories musique de chambre et soliste, elle a interprété le concerto pour clarinette et orchestre de Mozart comme soliste, notamment à l’Opéra de Nice.

Elle a reçu les conseils d’éminents clarinettistes tels que Yehuda Gilad, Andreas Sundén, Yves Didier, Laura Ruiz ou encore Karl Leister.

Juncal a reçu des bourses au jeune talent, tels que la bourse Yamaha Music Foundation of Europe, de la Fondation Tarrazi ou encore de la Fondation Legs-Jabès.

Morgane Fauchois-Prado
piano

Morgane Fauchois-Prado

piano

Morgane Fauchois-Prado a étudié au Conservatoire de Paris, notamment auprès de Georges Pludermacher et Christian Ivaldi, et a brillamment obtenu ses Prix de piano, musique de chambre et accompagnement vocal. Elle fut également l'élève de Dominique Merlet à Genève, jusqu'à l'obtention d'un Diplôme de soliste.

Elle se produit régulièrement en concert auprès de chanteurs ou en musique de chambre, notamment à l'Opéra Garnier, à la Cité de la Musique ou à l'Auditorium du Louvre.

Passionnée par le répertoire lyrique, elle mène actuellement une carrière de chef de chant qui la conduit à l'Opéra national de Paris, au Théâtre des Champs-Élysées, aux festivals de Salzbourg et Aix-en-Provence, aux opéras de Lyon, Amsterdam, Anvers, Tel Aviv… Elle collabore régulièrement avec des chanteurs tels que Natalie Dessay ou Béatrice Uria-Monzon, et a récemment travaillé avec Rolando Villazón, Renée Fleming et Bryn Terfel.

Emmanuel Pelaprat
Harmonium

Emmanuel Pelaprat

Harmonium

Emmanuel Pélaprat est un musicien à part dans le paysage musical français : il cultive avec bonheur une carrière d’interprète aux multiples facettes et de chercheur, deux activités complémentaires pour cet insatiable de musique, toujours à la recherche de nouvelles découvertes.

Né à Toulouse, il étudie d’abord au conservatoire de cette ville et y remporte sept récompenses, avant d’entrer au Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Paris, où il obtient cinq premiers prix dont trois la même année. Depuis longtemps attiré par la recherche, il intègre ensuite la filière universitaire et travaille sur le compositeur toulousain Aymé Kunc (1877-1958) et Benjamin Godard (1849-1895). Depuis 2005, il est professeur à l’université de Bordeaux-Montaigne après avoir enseigné au Conservatoire de Toulouse.

Emmanuel Pélaprat est aussi titulaire du grand orgue Eugène Puget (1880) de l’église Notre-Dame du Taur à Toulouse. Conciliant son goût pour la recherche et la musique romantique, il se passionne également pour l’harmonium d’art, instrument injustement méconnu. Il a interprété la Petite Messe Solennelle de Rossini sous la direction de John Eliot Gardiner et se produit régulièrement à l’étranger. Il a fondé l’ensemble à géométrie variable Double Expression avec lequel il explore sur instruments historiques un riche répertoire allant de 1850 à 1920. Avec Double Expression, il a enregistré pour le label Hortus un CD consacré à la Grande Guerre (Schmitt et Karg-Elert en première mondiale) sous l’égide du « Label Centenaire ».

Dernièrement, il a créé la symphonie en fa majeur de Gabriel Fauré (1866-73) pour orgue et orchestre à cordes et va prochainement graver avec Jérôme Granjon, les duos pour piano et harmonium de Saint-Saëns, Franck et Lefébure-Wely dont il a récemment retrouvé la sonate.